Le rétropédalage de la municipalité sur les tarifs du périscolaire !

Suite au Conseil municipal de la Ville de Saint-Etienne, ce lundi 4 juin,  Myriam ULMER et Pierrick COURBON du groupe Nouvelle Gauche, concernant les modalités de l’accueil périscolaire à la rentrée prochaine ont fait un communiqué.

Les élus du groupe Nouvelle Gauche étaient intervenus lors du Conseil municipal du 23 avril dernier sur deux points concernant les modalités d’accueil périscolaire à la rentrée prochaine. Le premier concernait la hausse très importante des tarifs, le second était la mise en place d’un accueil payant dès la première minute, à 16h30.

Lors du Conseil municipal de ce lundi 4 juin, Gaël Perdriau a présenté une nouvelle version de la grille tarifaire de l’accueil périscolaire. Cette nouvelle mouture reprend les montants de l’année scolaire 2017-2018, sans hausse.

Après avoir lancé l’alerte, les élus du groupe Nouvelle Gauche se réjouissent de cette décision, qui doit beaucoup à la mobilisation et des parents d’élèves. Qui croira en effet à la rectification d’une simple erreur informatique, alors que lorsque nous avions alerté sur cette augmentation, Monsieur le Maire s’était contenté de botter en touche et de ne pas répondre ?

Même si la ficelle est grossière, et qu’elle a pour but de permettre à la municipalité de sauver la face, nous prenons acte de cette inflexion dans la politique d’économies budgétaires au détriment des enfants stéphanois à laquelle nous a habitués Gaël Perdriau (hausse des tarifs municipaux, fin du service de prêt de livres aux enseignants, baisse des subventions aux associations…).

Néanmoins, si les tarifs ne changent pas, l’accueil périscolaire sera bien payant dès la première minute, dès 16h30, ce qui constitue un recul considérable par rapport au dispositif de l’Accueil Educatif Municipal, gratuit, et même par rapport au système précédent des études surveillées, elles aussi gratuites.

Les élus du groupe Nouvelle Gauche ont donc demandé, comme cela a toujours été le cas à la Ville de Saint-Etienne, la conservation de la gratuité de la première heure après la classe et la fin du tout-payant. En vain… pour le moment !

 

Partager cet article :

Auteur de l’article : Gilles Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *