Marie-Martine Laulagnier de Barba, nous entraine dans “Tranches de vie en Velay, 120 ans de faits divers dans l’arrondissement d’Yssingeaux”

Marie-Martine Laulagnier de Barba, est née à St Etienne à la clinique Riffard (à l’angle du cours Hippolyte Sauzéa et de la rue du Lt Morin, disparue depuis).

Ses grands- parents habitaient rue Royet où ils étaient fabricants de rubans velours. Après une carrière d’huissier des finances publiques et de comptable public (elle fut aussi interprète, gouvernante d’hôtel…) Marie-Martine passe un Du de généalogie et ouvre un cabinet généalogique à Beauzac où elle réside désormais.

Marie-Martine passe beaucoup de temps aux archives départementales, et effectuant de nombreuses recherches dans les archives judiciaires et dans la presse de l’époque , elle s’est intéressée aux faits divers du temps passé.

Ce thème n’a pas encore été exploré, en plus de 300 pages, elle retrace les crimes et les affaires politiques et religieuses qui ont émaillé la vie de l‘est du département de la Haute-Loire au XIXè siècle. Cette période de grands changements (deux républiques, deux monarchies, deux empires), est celle de l’industrialisation, de l’apparition de l’électricité, du vaccin antirabique, des rayons X et de tant d’autres évolutions qui seront des révolutions dans la vie quotidienne.

La vie rurale et l’urbanisation, l’ouverture au monde que permet le chemin de fer, sont retracés dans cet ouvrage au travers des faits divers glanés à la fois dans les journaux de l’époque et les jugements des Tribunaux.

Son livre en 7 chapitres, Tranches de vie en Velay, 120 ans de faits divers dans l’arrondissement d’Yssingeaux, est disponible à la Librairie de Paris et à Forum, ainsi qu’à l’espace culturel Leclerc et à la libraire Lhirondaine à Firminy dans la Loire et disponible chez Mag Presse place Foch à Yssingeaux, au tabac-presse de Beauzac, PGDIS avenue de la Libération à Monistrol-sur-Loire, la librairie Ichtus au Puy, la FNAC et Auchan à Brives-Charensac, pour la Haute-Loire.

 

Partager cet article :

Auteur de l’article : Gilles Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *