Le Parti Socialiste se mobilise dans la Loire dans les mouvements sociaux

Au lendemain de mouvements sociaux dans les prisons, les Ehpad, la justice et à l’Université qui ont dénoncé des manques d’effectifs, le gouvernement annonce la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires. Le Parti socialiste déplore la surdité de l’exécutif et sa réponse totalement hors sujet aux revendications des fonctionnaires.

Ces annonces s’ajoutent à la liste, déjà longue, des mesures qui frappent les fonctionnaires depuis le début du quinquennat : gel du point d’indice, suppression des emplois aidés ; rétablissement du jour de carence ; report de la mise en œuvre du protocole PPCR ; non-compensation de la hausse de la CSG.

Le Parti socialiste de la Loire demande au gouvernement de mettre un terme au mépris avec lequel il traite les agents qui servent l’intérêt général au quotidien. Ce dont ils ont besoin aujourd’hui, c’est moins d’un plan social que d’un plan de formation pour les accompagner dans l’évolution des services à rendre à nos concitoyens.

La suppression de 120 000 postes de fonctionnaires ne manquera pas d’avoir des conséquences sur la qualité et l’accès aux services publics, notamment dans les territoires les plus défavorisés. Le gouvernement doit lever le flou et indiquer rapidement les services qui seront affectés par ces suppressions de postes.

Concernant la réforme ferroviaire, le Parti Socialiste de la Loire est particulièrement inquiet sur le devenir des petites lignes. A la lecture du rapport Spinetta ce sont plus de 1 100 km de lignes qui sont concernées pour la seule région Auvergne-Rhône-Alpes dont les lignes TER qui relient Le Puy-en-Velay et Clermont-Ferrand au départ de Saint-Étienne. Les propos du Premier Ministre ne sont en rien rassurants puisqu’il s’apprête à supprimer les aides à l’entretien des lignes prévues dans les Contrats de Plan Etat-Région (100 millions d’euros pour AURA).

Pour toutes ces raisons, le Parti Socialiste de la Loire appelle ses adhérents à participer aux manifestations prévues à Saint-Étienne (10h30 : gare de Châteaucreux) et Roanne (10h : gare).

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *