Un polar ligérien de Jean Ducreux nous emporte dans la Plaine du Forez et les Monts du Lyonnais

L’auteur forézien Jean Ducreux vient de publier un polar qui se déroule dans un triangle Lyon–Feurs–Saint-Etienne, avec une résolution à Chambéon (42).

Photo de l’auteur (Crédit : Melania Avanzato)

Actuellement professeur d’anglais à l’Université Lyon1 La Doua, Jean Ducreux est titulaire d’un Doctorat en Etudes Américaines et d’un DESS d’Ingénierie Linguistique. Il a passé une dizaine d’années à travailler à l’étranger (Canada, Suède, Espagne, Egypte, USA) au début de sa carrière. Il est aussi scénariste polyglotte, et développeur d’applications informatiques, ex-dirigeant de start-up, passionné d’internet et de nouvelles technologies.

Il est marié, père de trois enfants, et vit à Lyon, une ville qu’il affectionne. Mais Jean connaît bien la Plaine du Forez. Il est né à Montbrison, et a grandi dans la région de Feurs. Il a fait ses études d’anglais et de FLE à la Faculté des Lettres de Saint-Etienne, jusqu’à la Maîtrise.

C’est un roman policier qui se déroule dans la Plaine du Forez et les Monts du Lyonnais, un homme taciturne est pris pour le sauveur de celui qu’il vient d’assassiner. Pour tous il est le Héros de la Route Départementale 311, celui qui a risqué sa vie pour tenter de secourir un chirurgien réputé, et que les pompiers dépêchés sur place ont trouvé inanimé près d’une voiture en feu, brûlé aux mains et au visage.

Loubna Ammasri, une jeune journaliste idéaliste du Progrès de Saint-Etienne, lassée des faits divers et de la morosité ambiante, fait de ce Luc Carvalet (c’est le nom du soi-disant héros) une icône populaire dont la France entière se régale.

Il s’agit évidemment d’un honneur que l’intéressé tient plus que tout à éviter. Les gendarmes de Saint-Symphorien-sur-Coise sont prêts à classer l’affaire. Mais un concours de circonstances les remet sur la piste du meurtrier, tout en les incitant à examiner en profondeur la personnalité trouble de sa victime.

Au fil d’une enquête très rythmée et pleine de rebondissements des plus inattendus, et de rencontres avec des personnalités très colorées, Jean Ducreux nous fait voyager dans les Monts du Lyonnais et la Plaine du Forez, et encore bien au-delà.

LE HEROS DE LA RD 311 est le premier tome d’une série intitulée « Des Crimes & Des Routes », qui a pour théâtre le Rhône et la Loire. La sortie du tome 2, « Le Fantôme de l’A72 » (Saint-Etienne, Feurs, Poncins), est prévue en juin.

Partager cet article :

Auteur de l’article : Gilles Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *