Police de sécurité du quotidien : des moyens supplémentaires pour Saint-Etienne

Présent aujourd’hui à Paris, aux côtés de Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, à l’occasion de la conférence de presse de présentation de la Police de sécurité du quotidien, je me réjouis du renforcement des moyens de la police à Saint-Etienne dans le cadre de la mise en place de la police de sécurité du quotidien.

Après les 15 millions d’euros débloqués pour le commissariat central de Saint-Etienne, ce renforcement des forces de police au sein de la ville de Saint-Etienne est un signal fort donné aux habitants de Saint-Etienne, demandeurs d’une présence rassurante et efficace pour lutter contre la délinquance, mais aussi aux forces de l’ordre, enfin entendues.

25 fonctionnaires de police viendront renforcer les effectifs à Saint-Etienne, dans des quartiers de reconquête républicaine (Monchovet, Tarentaise-Beaubrun-La Cotonne- Montreynaud), dès janvier 2019. Dans ces zones difficiles, marquées par les trafics et la délinquance, la République va reprendre ses droits.

Malgré les critiques stériles de certains élu, mon implication sur les questions de sécurité reste entière. En effet, suite à l’annonce par le gouvernement de la mise en place d’une police de sécurité du quotidien, au mois d’octobre dernier, j’avais proposé au ministre de l’Intérieur, la candidature de la ville de Saint-Etienne pour qu’elle puisse en bénéficier. Engagement tenu !

L’objectif de cette réforme, comme vient de le préciser Gérard Collomb, est « de reconstruire des solutions de sécurité au plus près du terrain, en lien avec les collectivités territoriales et les acteurs locaux. La sécurité et plus largement les missions régaliennes sont prioritaires pour les Français, elles le sont aussi pour le Gouvernement et sa majorité.

Jean-Michel MIS
Député de la Loire

Partager cet article :

Auteur de l’article : Gilles Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *