Exposition Urbanus cyclus au musée d’art et d’industrie de Saint-Étienne

Urbanus Cyclus Le vélo dans la ville
Exposition du 3 mai 2018 au 7 janvier 2019 au musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne

À partir de mai et pendant toute l’année 2018, le musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne présente l’exposition « Urbanus Cyclus – Le vélo dans la ville » qui invite tous les publics à un grand tour d’horizon des pratiques multiples – et parfois surprenantes – du vélo urbain.

Délaissé au profit de l’automobile et des deux-roues motorisés dans les années 1960, le vélo fait aujourd’hui un retour marqué dans les grandes villes françaises et européennes suscitant un engouement et une inventivité
abondante : vélo urbain, single-speed, vélo à pignon fixe pour amateur de sensations, triporteur, vélo dit cargo pour le transport, ou vélo rallongé pour emmener enfants ou courses, vélo en libre service ou vélo à assistance électrique,
bmx, polo bike, autant de vélos que d’usages personnels, utilitaires, professionnels ou sportifs qui se développent dans les centres urbains et leur périphérie.

Le vélo s’impose ainsi comme un moyen de vivre la ville autrement, un choix éthique pour certains, écologique pour
d’autres, économique ou encore un véritable objet tendance.
C’est à Saint-Étienne, « capitale française du cycle », et dans son musée d’Art et d’Industrie – qui conserve la première collection publique française de cycles avec près de 350 machines – qu’une telle exposition trouve toute sa place et sa pertinence.

Divisé en quatre parties, le parcours d’exposition présente une sélection d’une trentaine de cycles. Il est également
jalonné de témoignages de cyclistes urbains, photographiés en noir et blanc avec leur vélo du quotidien par le photographe Jean-Claude Martinez, dans le cadre d’une enquête ethnographique. D’autres clichés montrent des scènes étonnantes de rues à vélo.

 

Melvyn Masson pro rider BKHE bikes BMX flat – Paris, Place de la Bastille 2015

La 1ère partie décline les raisons à l’origine du choix de se déplacer ou non en vélo : entre convictions et sentiment personnel, voire intime, les motivations sont multiples et associées chacune à un type de vélo urbain. Elles questionnent la place du vélo en ville, les enjeux sociaux et culturels liés à nos modes vie citadins, actuels et
futurs.

Les usages du cycle, comme moyen de transport personnel, et en tant qu’outil professionnel sont décrits en partie 2. Le visiteur pourra découvrir toute une série de vélos adaptés à chaque usage et expérimenter un vélo cargo et un vélo à assistance électrique.

La troisième partie expose les composants de la « culture vélo urbain », comme art de vivre. Elle interroge les valeurs associées au vélo urbain entre style et personnalisation de l’objet, écologie et développement durable, vintage et mode.

Vélo à pignon fixe de freestyle Bombtrack Dash et vélo à pignon fixe de crit Cinelli Mash Parallax – Fahrradshcau Berlin 2002

La dernière partie présente des projets architecturaux et prospectives d’aménagement urbain intégrés pour le vélo afin de faciliter la mobilité douce de l’usager : parkings ou bar à vélo, un rond-point cyclable, pont surélevé… Un espace dédié aux ateliers de médiation clôture l’exposition.

Aujourd’hui, la question de la pérennité de la place du cycle en milieu urbain ne se pose plus, et l’idée qu’il s’agirait d’un simple phénomène de mode est dépassée. Le vélo n’est plus seulement un objet utilitaire permettant de se déplacer, il devient le symbole d’un art de vivre, un élément incontournable de la mobilité en milieu urbain. Le musée d’Art et d’Industrie le démontre habillement à travers cette exposition !

Musée d’art et d’industrie de Saint-Étienne
Horaires d’ouverture
Ouvert tous les jours de 10h à 18h.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *