Censure et déni de démocratie : jusqu’où ira Laurent Wauquiez?

Communiqué de Cécile Cukierman, Sénatrice de la Loire, présidente du groupe PCF-front de Gauche au conseil régional Auvergne Rhône Alpes, suite à la déprogrammation des reportages consacrés à Laurent Wauquiez sur France 3.

Depuis lundi 8 janvier, les éditions locales du journal de France 3 consacraient une série de reportage à Laurent Wauquiez. La diffusion d’un sujet mardi 9 janvier, consacré aux politiques régionales, a contredit la version officielle du président de Région. Ce reportage prouve qu’Auvergne Rhône Alpes n’a pas attribué plus de marchés publics aux entreprises locales qu’auparavant.

Pour avoir mis en difficulté l’ancien ministre de l’emploi sur l’une de ses politiques phares, la série de reportages a été déprogrammée. C’est un véritable scandale politique. Etre élu local c’est avant tout accepter de voir ses politiques mises sur le grill.

Après avoir muselé le conseil régional, après avoir cherché à domestiquer les collectivités locales d’Auvergne Rhône Alpes, voilà que Laurent Wauquiez s’attaque à la liberté de la presse. La démocratie est exigeante, elle s’appuie sur une presse libre qui aiguise l’esprit critique des citoyens. Cette déprogrammation, intervenue suite aux nombreuses pressions subies par la chaine nous renvoie aux pires heures de la censure politique au service d’un régime. C’est un coup dur pour notre Région, pour notre République, alors même que notre pays a réaffirmé en ce début de mois de janvier son attachement viscéral à la liberté de la presse.

La presse n’a pas vocation à flatter les pouvoirs locaux en place. Le service public d’information est au service des citoyens et répond à leurs exigences de transparence. Nous défendons la liberté de conduire des enquêtes, de produire de l’information et les conditions de travail des journalistes que cette liberté suppose.

Nous affirmons notre total soutien aux journalistes de France 3 et nous saisissons dès aujourd’hui le médiateur des programmes de France Télévision.

Partager cet article :

Auteur de l’article : Gilles Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *