De la Pub à l’Art il n’y a qu’une photo…

La boite mail est un peu comme une boite à surprises, les bonnes et parfois les mauvaises…Aujourd’hui je remercie Niko Rodamel qui m’a envoyé cette photo dans le cadre de la semaine d’affichage participatif Santé Publique. L’objectif était de réaliser des affiches avec comme seules contraintes une photo en noir et blanc, un mot et une forme colorée. 

La semaine d’affichage sur les 75 panneaux de la Ville de Saint-Étienne a lieu du 20 au 27 novembre.

Zélie devant l’affiche de son papa

Entre art urbain et activisme, Jordan Seiler transforme les panneaux publicitaires de New-York en œuvres d’art. De quoi questionner l’impact du consumérisme en zone urbaine. (Jordan Seiler est né à New York en 1979 et a étudié la photographie et le design à la Rhode Island School of Design)

Elles sont partout. Placardées dans le métro, encadrées dans les arrêts de bus, affichées sur les murs de nos villes. Elles s’imposent aux passants, altèrent leurs décisions et poussent au consumérisme. Quotidiennement, les affiches publicitaires s’invitent dans le subconscient des piétons et influent sur les paysages urbains.

Face à ces questions d’éthique morale et environnementale – le street artiste Jordan Seiler a trouvé la parade pour détourner la publicité extérieure intrusive. Depuis le début des 00’s, celui qui se définit comme un « chasseur de publicités » transforme les panneaux commerciaux… en œuvres d’art.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *