Gaël Perdriau franchit le Rubicon au micro de RTL selon le Député

Ma stupéfaction a été totale ce matin en écoutant Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, sur l’antenne de RTL. Il était invité à réagir à sa participation à la réception des maires de France à l’Élysée, dans la soirée de mercredi 22 novembre, à l’occasion du 100e Congrès des maires

En effet, en expliquant sur un média national qu’il « avait un peu l’impression de participer à un dîner de cons, d’avoir le sentiment d’être pris pour des François Pignon », il a peut-être créé « le buzz » mais il a surtout fait honte à sa Ville tout en prenant le risque inconsidéré de mettre à mal l’avenir de projets indispensables à notre territoire.

En tant que Stéphanois, j’attends du maire qu’il défende les dossiers de mon territoire et non qu’il insulte le Président de la République. Surtout alors même que les engagements financiers pris par l’État envers les collectivités locales sont en totale rupture avec les années précédentes. 

En effet, pour la première fois depuis 5 ans, la DGF (dotation globale de financement) sera stabilisée (+0,4%). Plusieurs mesures de soutien à l’investissement, dont la reconduction en 2018 n’était pas prévue, sont pérennisées pour 1,8 milliard d’euros : 1 milliard pour la DETR (dotation d’équipement des territoires ruraux), 661 millions pour la DSIL (dotation de soutien pour l’investissement public local) et 150 millions pour la DPV (dotation publique de la ville).

L’exonération de taxe d’habitation pour 80% des ménages français sera neutre pour les ressources des collectivités qui continueront à percevoir l’intégralité du produit voté. Enfin il n’est pas demandé aux collectivités locales de réduire leurs dépenses de fonctionnement mais de contenir la hausse, à +1,2% par an.

Pendant dix ans, l’Etat a été jacobin, centralisateur. Il a imposé les réformes par le haut et étouffé financièrement les collectivités locales. Ce gouvernement est au contraire celui de la confiance dans l’intelligence des territoires.

Communiqué de presse du 23 novembre 2017

Jean Michel Mis, député de la Loire

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *