Qui se souvient de la Semaine du Cycle de Saint-Etienne

C’est en recherchant des photos de devantures stéphanoises, que je suis tombé sur un article décrivant la semaine du cycle à Saint-Etienne. Si les mots football, textile et armes ont une résonance particulière du coté de sainté, le cycle tient une place importante dans l’histoire de notre citée.

En 1925, dans un contexte de crise économique et sous l’impulsion de la Chambre Syndicale de l’Industrie des Cycles et Automobiles, est imaginé un Salon du Cycle qui se déroulerait dans “La patrie de la bicyclette”. Il faudra attendre deux ans et une assemblée extraordinaire de la Chambre Syndicale en février 1927 pour voir ce projet se réaliser.

En 1927 entre le 16 et le 25 octobre se déroula le premier Salon dédié à la petite reine dans « l’immense nef du Vélodrome d’Hiver ». Cette Semaine du Cycle et des Industries Mécaniques Régionales, comme elle fut ainsi nommée, avait pour objectif de mettre en avant la production locale, c’est-à-dire les constructeurs de cycles de la région stéphanoise. Ainsi durant une semaine chacun d’entre eux pouvait exposer à moindre frais ses produits, ses fabrications et ses innovations. Un rendez-vous qui perdura 5 années jusqu’en 1931, pour pouvoir exposer, les fabricants devaient avoir soit leur siège, soit leur usine, soit une agence à Saint-Étienne ou dans le département de la Loire.

Le succès de cette manifestation etait considérable, elle entraînait de nombreuses retombées économiques et une visibilité nationale, voire internationale. Un succès du à  la mise en place de cars reliant la gare de Châteaucreux au Vélodrome, l’organisation de concerts, de visites d’ateliers et d’usines dans la ville, de bureaux, de logements, de cabines téléphoniques, de bureau d’interprète…

info : http://www.loire.fr/jcms/lw_852357/la-semaine-du-cycle-a-saint-etienne

 

Partager cet article :

Commentaires

    Roland Roche

    (13 novembre 2017 - 5:26 )

    Je me souviens de Manufrance, et surtout du collège Etienne Mimard créer et subventionner par Mimard ou j’ai été former en mécanique et décolletage. Aujourd’hui c’est les bracelets montre qui occupent mon temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *