Retour réussi pour la convention TATTOO Stéphanoise

Retour réussi pour la Tattoo Convention de Saint-Etienne, Phil Sharks l’organisateur n’est pas à son coup d’essai, tatoueur local depuis bientôt 30 ans, situé rue Charles de Gaulle dans le secteur de Carnot.
 
Déjà organisateur en 1994 et 1995 d’une convention à Saint-Etienne, le tatouage n’avait pas la même ampleur qu’il a pris aujourd’hui, mais c’était déjà un évènement pour l’époque. Dans les années 2000 il avait migré en Ardèche, avec également un festival de rock, de motos, son challenge aujourd’hui était de trouver des gens motivés, parce que ce n’est pas une idée que l’on peut faire tout seul. Un retour en terre stéphanoise était le but.
 
Phil Sharks Organisateur

Le monde du tatouage a beaucoup évolué au fil des années, si l’âme avec le coté bizness s’est un peu perdue pour Phil, aujourd’hui il y a plusieurs clientèles de tattoo, l’évolution est positive avec de nouveaux artistes qui ont révolutionnés le tatouage. C’est aujourd’hui aussi un phénomène de mode, avec l’arrivée malheureusement de n’importe qui, ce qui contrarie beaucoup le puriste Phil. Le moteur aujourd’hui est de s’adapter avec ses changements énormes, pour ce tatoueur de la vieille école.

 
Un rendez-vous qui a trouvé son public tant l’affluence était énorme ce week-end au palais des spectacles stéphanois, si au départ l’objectif était plutôt flou en terme de visiteurs, l’objectif était de faire découvrir au public un coté plus positif, de faire voir autre chose, cette convention est placée sous le signe de la qualité, avec de nombreux artistes très différents (et tous très sympathiques). Un plateau de + de 85 artistes venus des 4 coins de France, mais également du Japon, du Mexique, d’Irlande et des Maoris.
 
Pour conclure, Phil a promis si après le bilan, cette convention est positif, l’objectif sera de le faire perdurer dans l’avenir.
L’interview de Phil sera à retrouver dans les infos de LOIRE FM 100.9
Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *