Gaël Perdriau choqué par les propos de Laurent Wauquiez

Depuis hier cela tournait sur les réseaux…..aujourd’hui le maire de Saint-Etienne a réagit. Peut-être que M. Wauquiez voudra corriger ses propos nous l’invitons sur LOIRE FM 100.9…

J’ai été profondément choqué d’entendre Laurent Wauquiez, alors qu’un journaliste (Le grand jury RTL -29/11/2017) le questionnait sur la théorie du “grand remplacement”, reprendre les propos de Marine Le Pen en affirmant que c’est une réalité, et qu’il suffit pour s’en convaincre de se rendre dans les “quartiers perdus de la République”, en donnant l’exemple de Saint-Étienne et de Firminy.

En tant que maire de Saint-Étienne et Président de Saint-Étienne Métropole, je ne peux pas accepter cette assimilation hâtive, reposant sur une théorie identitaire, subitement élevée au rang de réalité révélée, qui en fait le seul facteur explicatif des difficultés de certains quartiers de nos villes.
Ces propos, faisant suite à ceux présentant les chômeurs comme des “profiteurs de la vie”, traduisent une profonde méconnaissance des réalités de la société française et tournent le dos à la tradition gaulliste dont le Président de la région Auvergne/Rhône-Alpes se réclame pourtant.

 

Je suis pleinement conscient des difficultés réelles de certains quartiers qui tiennent aux problèmes d’insécurité, d’emploi, de recul du tissu associatif, renforcé par les récentes décisions concernant les contrats aidés, et d’accompagnement social.

Nos quartiers sont confrontés à une lente destruction de la cohésion sociale sous les coups de boutoir d’une crise économique qui mine notre pacte républicain depuis une dizaine d’années.
Pour nombre de nos concitoyens la religion est devenue une sorte de “refuge” face à la montée des incertitudes et un exutoire permettant de canaliser les frustrations sociales nées d’une discrimination réellement ressentie mais parfois inexistante objectivement.

A ceci s’ajoute le recul des services publics de l’État qui ne cesse en matière de sécurité, de justice et de politique de la ville, de réduire les moyens disponibles ou de ne pas appliquer l’arsenal législatif pour imposer l’ordre républicain.

J’invite donc le Président de la région Auvergne/Rhône-Alpes à se ressaisir car ses propos sont inadmissibles par la stigmatisation des habitants de certains quartiers et parce qu’ils ouvrent la voie aux tenants de la théorie du grand remplacement culturel, tels Renaud Camus.

Ces théories constituent le véritable socle idéologique de l’extrême-droite et de ses alliés comme Nicolas Dupont-Aignan. Est-ce là, le projet de société que défend Laurent Wauquiez et qu’il souhaite voir porté par notre famille politique d’ici à 2022 ?

 

La France a besoin de se rassembler autour des principes et des valeurs fondatrices de la République, pas de l’exclusion systématique de pans entiers de la société.

En tant que Maire de Saint-Étienne je ne sais que trop bien tout ce que notre ville doit aux différents mouvements migratoires qui se sont succédé depuis plus de 150 ans.

Tous se sont fondus dans un modèle stéphanois resté lui-même fidèle aux principes de la République. Est-ce un mal ? N’est-ce pas plutôt la preuve que nous, élus locaux, devons veiller, quotidiennement, à bâtir une société plus juste et plus solidaire permettant aux énergies de tous de trouver un moyen de s’exprimer au service de l’intérêt général ?
C’est l’objectif que je poursuis depuis 2014, avec pragmatisme et en me montrant intransigeant sur le respect du modèle républicain et de l’application rigoureuse de ses lois, sans poursuivre une vision mythique de la France qui doit tout à l’extrême droite.

 

Je me réclame, plus simplement et avec modestie, de cette vision gaulliste qui rejette toute droitisation comme le rappelait Philippe Séguin “L’histoire du mouvement gaulliste, est celle d’une résistance, permanente, qu’il faut organiser, à la tentation de la droitisation classique. Droitisation qui n’a rien à voir avec le gaullisme.”
Les propos de Laurent Wauquiez meurtrissent profondément l’âme des Stéphanois qui sont engagés, tous les jours, dans un combat pour restaurer l’attractivité de notre ville et de sa métropole pour créer une nouvelle dynamique économique, sociale et culturelle”.

Gaël Perdriau
Maire de Saint-Étienne
Président de Saint-Étienne Métropole

Partager cet article :

Auteur de l’article : Gilles Charles

1 commentaire sur “Gaël Perdriau choqué par les propos de Laurent Wauquiez

    Nehneh- feuille-de menthe

    (1 novembre 2017 - 11:52 )

    En tant que Stéphanoise (ayant du aller s’installer à Paris il y a 12 ans pour trouver du travail ..
    Je suis fière de voir que ma ville de cœur, celle qui m’a donné mes valeurs … a, à sa tête, un Maire censé et qui ne s’est pas fait bouffé par la xénophobie ambiante et galopante .. (depuis quelques années ..)
    La République est mère d’enfants (Français) d’apparences différentes …(mais comme dans toutes les “familles” après tout .. les enfants ne sont pas tous jumeaux monozygotes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *