La Loire a ses nouveaux sénateurs

Hier dimanche c’était jour d’élection pour les grands électeurs en votant pour les sénatoriales, après les résultats voici les communiqués de M. Vincent et M. Perdriau.

En choisissant les quatre sénateurs de notre département, les élus de la Loire ont clairement exprimé le malaise des communes rurales et la crainte de leur marginalisation. Cette réalité devra être davantage prise en considération par l’Etat dans les années à venir.
La division exprimée par certains adhérents de “La République en Marche” présents sur une autre liste a rendu impossible l’élection d’Alain Berthéas et donc d’un sénateur de la majorité présidentielle, je ne peux que le regretter.


Je félicite Bernard Bonne, Cécile Cukierman, Jean-Claude Tissot et Bernard Fournier, en souhaitant qu’ils n’oublient pas au Sénat le rôle de nos grandes villes dans le développement des territoires, faute de quoi ce sont tous les ligériens qui en paieront les conséquences. Maurice Vincent sénateur sortant

Et la réaction de Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, président de Saint-Étienne Métropole
« Sur les 171 sièges de sénateurs à renouveler à la Haute Assemblée, la Loire avec ses quelque 1800 électeurs devait en élire 4, ce dimanche.
Je tiens à féliciter chaleureusement Bernard Bonne dont je soutenais la liste, brillamment élu au Sénat après un parcours exemplaire au service de notre département en tant que maire de Bourg-Argental, vice-président chargé des affaires sociales puis président du conseil départemental de la Loire. Il n’a manqué que quelques voix pour que la liste qu’il conduisait n’emporte un 2ème siège.
Bernard Bonne saura, j’en suis persuadé défendre, au Palais du Luxembourg l’intérêt de notre département et de ses collectivités locales, avec la même efficacité et la même détermination, qu’il a pu démontrer à la tête du département de la Loire, depuis 2008.


Je félicite aussi Cécile Cukierman.
Si je ne partage pas les convictions politiques de Cécile Cukierman, cette dernière a montré dans son travail au quotidien auprès des élus locaux, qu’elle savait placer au-dessus de tout, l’intérêt général de notre territoire, comme dans le dossier du passage au statut de Métropole.
En Républicain, je félicite également les deux autres sénateurs, Jean-Claude Tissot et Bernard Fournier.

Je regrette en revanche que Jean-François Barnier, maire du Chambon-Feugerolles, Vice-président à Saint-Étienne Métropole, et président de l’Association des maires de la Loire n’ait pas été élu. Sa force de persuasion, sa ténacité, son expérience, auraient été utiles pour défendre, au Palais du Luxembourg, en complémentarité avec Bernard Bonne, la Loire et ses projets.


Après un été où l’exécutif gouvernemental a multiplié les annonces négatives (baisse des dotations, emplois aidés) à l’encontre des collectivités territoriales, les résultats de ces élections sénatoriales sont un avertissement pour le président de la République et son gouvernement.
Ils démontrent qu’il est indispensable que les élus poursuivent leur travail au service d’une action locale publique de qualité pour l’intérêt général et que le
gouvernement prenne davantage en compte les aspirations des élus locaux notamment, dans le cadre du processus de décision les concernant, enclenché, en juillet dernier, lors de la conférence territoriale.

Résultat défintif : les élus Tissot (PS), Cukierman (PC), Fournier (LR) et Bonne (LR). Défaite du candidat LREM

 

 

 

Partager cet article :

lestephanoisC Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *