Qui se souvient des Chapeliers Stéphanois ?

J’aime, que dire, j’adore vos histoires, mes histoires du passé stéphanois, ces images qui respirent l’authenticité, la sueur, et le respect de nos anciens.

Marie-France Arnould, m’avais déja envoyé son histoire mais avec la fin du site le Stéphanois à la Casquette tout ou presque a été perdu, avec gentilesse elle m’a renvoyé une bride de son passé.

Cette carte postale date de 1911. La fabrique de chapeaux de mon grand-oncle Corrado Baldinotti, se trouvait au 8 rue Gambetta. Au RDC un cinéma . Mon grand-oncle se trouve à droite avec à coté son épouse et sa fille . Au centre, les ouvriers chapeliers, les couseuses et vendeuses.
Cette fabrique a existé jusqu’en 1930.
A la même époque Place du peuple deux autres fabricants de chapeaux, mon Arrière grand-père au 33, au dessus du Continental, et en face un autre Baldinotti à coté de l’actuel Monoprix .
Ils étaient originaires de bourgs aux environs de Florence (Italie). Mon arrière grand-père est venu à Saint-Etienne en 1876. Pourquoi Saint-Etienne ???


Au 33 place du peuple, la fabrique de chapeaux a existé de 1880 à 1971. Quand mes parents ont pris leur retraite, donc en 1971, ils étaient les derniers fabricants de chapeaux pour dames Dans les années 50, il y avait 7 fabricants de chapeaux de femmes à Saint-Etienne , rue du Grand-moulin, rue Président Wilson, etc, presque tous en étage.
A l’heure actuelle, ce ne serait plus autorisé, à cause des produits inflammables, des machines au gaz. Quand j’y repense aujourd’hui, d’autant plus qu’au 33, il y avait un escalier en bois qui montait au premier, car normalement l’entrée de la maison était rue Saint-Pierre.


Ces fabricants fournissaient les modistes mais aussi des clientes individuelles. Souvenez-vous, la rue de la ville était dite: la rue des modistes.
Il y avait deux périodes très importantes : La Toussaint et Pâques. Ces dames se devaient d’avoir un chapeau neuf pour la messe. Et puis les chapeaux pour les mariages et les communions. Sans oublier les divers chapeaux pour les deuils.

encore Merci Marie-France, j’aimerai tant recevoir d’autres histoires stéphanoises….lestephanoisalaradio@gmail.com

Partager cet article :

lestephanoisC Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *