Rendez-vous avec Christophe Carrière

TPMP est devenu une marque, ce que n’a jamais réussi le SALC “le Stéphanois à la Casquette” mais c’est toujours amusant d’exhumer les archives…

La fête du livre stéphanoise est l’occasion pour moi de rencontrer et de dialoguer avec des personnes que je n’aurai jamais eu la chance de croiser ailleurs. Au delà de la photo symbolique, c’est surtout l’échange humain qui m’intéresse.Sans avoir prémédité quoique se soit, j’ai croisé la route d’un mec extraordinaire de gentillesse, de sympathie, un homme d’une simplicité étonnante et si on le voit de moins en moins dans TPMP « Touche pas à mon Poste », Christophe Carrière.

Nous avons donc dialogués, comparant nos gouts cinématographique, explorant son enfance, sujet de son histoire romancée « Un père et passe » un jeu de mot en relation avec son autre passion, le poker. Nous avons bien sur parler de Cyril Hanouna, d’Enora et compagnie, extraits de notre rencontre du 18 Octobre 2015.

Quel est l’histoire de ce livre ? le livre en fait, parle de mes premières années, de ma naissance à on va dire mes 25 premières années. C’est les débuts pas faciles, dans la « life » qui se sont quand même terminés au 36 quai des orfèvres. Le livre se termine au quai des orfèvres, mais ce termine très bien. Je l’ai écrit sous forme de roman, de manière que se soit une écriture plus cinéma, que l’on soit plus dans l’action, parce que moi je suis vraiment passionné de cinéma. Et surtout que les gens lorsqu’ils referment le livre, se disent OK il n’y a rien de très grave, tout est possible, tout va bien. Pour moi avant de considérer que quelque chose est grave, il faut vraiment que ce soit grave.

Comment êtes-vous arrivé dans le journalisme ? Je suis arrivé au journalisme par passion parce que j’adore le cinéma, c’est raconté dans le livre, on m’a retiré de l’école, j’avais 15 ans, je me suis mis à bosser tout de suite, et le journalisme c’est parce que j’écrivais sur le cinéma. J’ai écris, j’ai écris, j’ai créé un fanzine, un petit journal, ensuite je suis rentré à Première, puis ensuite l’Express. Mais il y a quand même eu 10 à 12 années de galère.

 

Quel est votre film « culte » ? Mon film culte c’est « Georgia », Four Friends en version originale anglaise, c’est un film américain d’Arthur Penn, qui date de 1982. Arthur Penn, c’est le réalisateur de Bonnie et Clyde. C’est une merveille, et mon deuxième film que j’adore c’est les « Aventuriers de l’arche perdue », que tout le monde connait, donc vous voyez le spectre est assez large. Et pour le cinéma Francais ? si en français, dans les films que j’emmène sur une île déserte, il y a « itinéraire d’un enfant gâté », c’est à travers ce film que j’ai découvert Lelouch, ah mais pour beaucoup, c’est une très bonne entrée en matière. Il y a également les enfants du paradis de Marcel Carné, il y en a beaucoup et puis évidèment beaucoup de Dewaere, puisque c’est vraiment mon acteur culte.

Vous savez qu’il a tourné à Saint-Etienne ? Évidement, il a tourné le juge Fayard, vous êtes le troisième ou quatrième à me parler du juge Fayard, cela a vraiment marqué la région ! normal cela nous rappel des souvenirs de Saint-Etienne à travers l’écran, oui mais c’est très joli Saint-Etienne, moi j’étais resté sur Saint-Etienne, comme tous les gens de mon âge quand j’avais 10-12 ans, et que je suivais évidement les exploits de votre équipe de foot, et je n’avais pas une vision aussi jolie de cette ville, je trouve que les gens sont vraiment sympas.

Moi mon film culte c’est « le pigeon » ça vous parle ? De Mario Monicelli, c’est super bien (je lui ai raconté ma rencontre avec Ugo Tognazzi dans une pizzéria à San Remo). Et Christophe si tu lis cette article l’autre acteur Américain croisé à Rome, c’est Danny Aiello

Comment êtes vous arrivez dans l’équipe de « Touche pas à mon Poste » ? En jouant au poker, parce que ma passion première est le cinéma, la deuxième est le poker. Moi j’ai un niveau amateur, pour en revenir à touche pas à mon poste, une de mes meilleures amies, c’est Virginie Foucault qui à l’époque était associé avec Cyril Hanouna, ils avaient en gestation tous les deux l’émission « touche pas à mon poste ». Mais c’était vraiment une idée, je joue au moins deux fois par mois au poker avec Virginie, et Virginie m’a présenté et amené Cyril à la table, puisqu’il joue au poker aussi. C’est un très bon joueur de tournoi, mais un très mauvais joueur de Cash Game. On va pas se mentir le Cash Game c’est surtout un concours de « teub » donc c’est pas la même manière de jouer, en tout cas pour les gens qui connaissent le poker, Cyril est un vrai bon joueur de poker, il est très très bon. Un vrai joueur de poker c’est celui qui fait des tournois et qui arrive au bout des tournois.

Cyril est donc venu à la table, j’ai fait sa connaissance, et du coup ils m’ont demandé si cela me plairait d’ouvrir ma gueule sur la télé, j’ai dit et commentévidement et puis voila c’est parti. C’est parti sur France 4 avec la petite émission que l’on a connu au début, et ensuite c’est devenu un show, parce que ce n’est plus une émission de deuxième partie de soirée. C’est un access, donc Cyril qui connait très bien la télé, il sait très bien que l’on ne mène pas un access de la même manière que l’on mène une deuxième partie de soiréeUne deuxième partie de soirée, on est dans le débat, alors on peut déconner mais il faut être plus calme, un access il faut envoyer du bois.

Il faut vraiment que les gens qui rentrent du boulot, ils allument leur TV et ont envient de se fendre la gueule, du coup donc effectivement moins de débat, mais beaucoup de déconne. Il veut déconner, et le vendredi il passe la main à Julien, et avec Julien, moi je suis ravi de faire l’émission avec lui du vendredi, il revient à l’émission que l’on faisait sur France 4, c’est plus une émission de débats, cela n’empêche pas de déconner, il y a beaucoup de gens qui adorent l’émission du vendredi, effectivement cela perd 500 000 mais il y a beaucoup de gens qui regardent le vendredi parce que c’est plus calme, et effectivement beaucoup qui ne regardent pas, parce que ce n’est pas Cyril. Parce que l’on est moins dans le happening, mais moi je sais que l’on « kiffe » à la faire l’émission du vendredi. C’est deux ambiances différentes, mais c’est très bien. Julien il assure vraiment bien, c’est une épée, c’est un super animateur.

Dernière question, tous ces chroniqueurs, ils jouent un rôle ou ils sont comme cela dans la vie ? Alors, la question récurrente, cela va vous effrayer mais tout le monde est exactement pareil, bon Gilles Verdez peut-être en rajoute un peu. On va pas se mentir. La ou vous voyez la bonne nature de Gilles, c’est que quand il a été deux fois sous hypnose, il ne joue pas un jeu il est naturel, donc cela veut dire que le fond est là.
Donc effectivement vous pouvez vous dire que tout ce que vous voyez à l’antenne, en coulisse c’est la même chose. Jean-Michel Maire ne lui présenter ni votre sœur, ni votre mère, ni personne, deux bras deux jambes il est contentune paire de seins évidement
Isabelle est une rolls, je comprend que Cyril la met tous les jours à l’antenne.
Comment sont choisit les chroniqueurs tous les jours ? C’est le fait du Prince, c’est Cyril qui décide, en fonction des invités, des thèmes abordés, il y a vraiment beaucoup de paramètres qui rentrent en jeu, le seule enquête qualitative c’est sur les réseaux sociaux, Cyril suit et lit absolument tout ce qui se passe sur les réseaux, facebook, twitter, instagram, etcIl est vraiment très présent la dessus et regarde, il ne suit pas forcément les avis, parce que par exemple à l’époque de Nabilla, il y avait beaucoup de gens qui étaient contre. Mais dans tous les cas de figure, vous avez remarqués, les gens qui gueulent font toujours plus de bruit que les gens qui ne gueulent pas..Cela ne veut donc pas dire qu’ils sont une majorité, cela veut juste dire qu’ils font plus de bruit.
Donc c’est Cyril qui gère et compte tenue des audiences qu’il fait, je crois qu’il gère plutôt bien non ?

Juste pour conclure, alors avec Karine Lemarchand vous n’avez pas conclue ? Je n’ai absolument pas conclue avec Karine Lemarchand, qui accessoirement est devenue une très bonne amie. Donc voila cette histoire n’a pas débouchée sur une histoire de cul ou d’amour, mais sur une belle histoire d’amitié, et cela dure plus longtemps

Partager cet article :

lestephanoisC Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *