Rendez-vous avec Pascal GARRIDO ex-Maire de la Talaudière

« Rendez-vous avec…les acteurs de la vie ligérienne » sur Loire FM 100.9, le jeudi a 18 h aime savoir et comprendre. Pour commencer ce mois de Février 2017 c’est le nouveau 1er adjoint de la Talaudière, Pascal GARRIDO qui était derrière notre micro. Il nous a parlés de sa commune dont il était le Maire depuis 1995, une commune ou il fait bon vivre et qui se développe toujours avec de nombreuses zones d’activités.

Une émission de radio à ne pas manquer avec une seconde partie réservée au débat concernant l’A45 avec Noël Berlier président de l’association Ardisso 88, la diffusion sur Loire Fm le 2 Février à 18 h et rediffusion le lendemain, vendredi à 11 H 00 elle sera ensuite sur youtube et sur la page Facebook, pour ecouter l’emission sur Loire FM 100.9 dans le monde entier voici le lien http://tunein.com/radio/Loire-FM-1009-s6578/..

L’A45, la politique, la prison était au programme, mais aussi le commerce. Je lui ai demandé s’il avait un secret pour avoir un centre avec beaucoup d’activités et d’attractivités commerciale ?

« Nous accompagnons beaucoup les commerçants, puisque nous avons mis en place un système financier, qui permet de les accompagner lors de leurs renouvellements de vitrines ou de magasins, d’accessibilité également. Donc cela se passe bien avec l’association des commerçants, il est vrai que la Talaudière a l’avantage d’être un carrefour, qui amène des gens à la fois des contreforts du lyonnais et de toute l’agglomération stéphanoise.

 

Et si on défend le petit commerce contrairement à d’autres élus qui ne voient que par les grandes surfaces, on pourrait parler du futur « STEEL » que je trouve anachronique.

On ne peut pas à la fois vouloir du commerce de proximité et envoyer les grandes surfaces avec des surfaces importantes, avec des grands parkings qui bouffent beaucoup d’espace à l’extérieur des concentrations urbaines.

Il faut savoir ce que l’on veut, c’est pas le tout le dimanche, les grands élus, les députés, les sénateurs et autres, viennent faire des grands discours sur le développement durable, sur l’écologie et puis
mettre d’avantage de bagnoles et éloigner le consommateur du lieu ou il habite.

Si nous avons des commerces de proximité c’est quand même plus facile d’y aller à pied que d’y aller en voiture ».

Partager cet article :

Auteur de l’article : lestephanoisC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *