Rendez-vous avec Vincent Dedienne

Curieuse sensation ce dimanche après midi, c’est la première fois que je croise une personne dans ma TV à 14 h30 et que je retrouve en vrai dans sa loge à 17 H 30, au Nouveau Théâtre de Beaulieu.

Vincent Dedienne est né en Février 1987 à Mâcon, entre 2006 et 2009, il est tout près de nous, à l’Ecole Nationale d’Art Dramatique de la Comédie de Saint-Etienne au sein de laquelle il écrit et joue son 2eme spectacle en solo : Affaire me concernant. Moi je l’ai découvert à la rentrée de septembre sur Canal +, et donc l’effet tv, il faut être honnête, j’ai voulu aller lui poser mes questions, concernant sont nouveau spectacle écrit en mai dernier. S’il se passe quelque chose est le titre de ce spectacle, et moi j’ai découvert un jeune homme très sympa cela change des mégastars sur le retour, ou des branchés ligériens qui me zappent.

Qu’es-ce qui vous a donné envie de monter sur scène ? Muriel Robin, oui une stéphanoise. J’ai vu une vidéo, une vhs et je me suis dit ça, je sais pas ce que sait, je sais pas comment cela s’appel, je ne sais pas si c’est un métier, je sais pas si l’on gagne de l’argent avec ça, je sais pas si c’est autorisé par la loi…Mais ça à l’air trop bien. Je devais avoir 7 ans, même moins.

Quels sont les sujets qui vous inspirent, quand vous écrivez ? C’est les gens qui m’inspirent, il n’y a pas tellement de sujet, je sais ce qui ne m’inspire pas, le quotidien au sens de l’Iphone, internet, la télévision, tout cela ne m’inspire pas beaucoup, la politique non plus. Mais les gens de tous les jours, dans la vie. La manière de parler, la manière de marcher de se moucher, la manière de boire un café ou de se mettre en rogne. Voila c’est tout ça qui m’inspire, que j’aime bien.

Vous êtes aujourd’hui à Saint-Etienne, cela représente quoi pour vous de jouer pendant le festival des Arts Burlesques, votre spectacle ? Je suis très ému, j’adore. J’y ai passé 3 ans, j’ai vécu dans cette ville, c’est ici que j’ai rencontré mes copains, c’est ici que j’ai appris mon métier, à la comédie de Saint-Etienne, ou je faisait que du théâtre toute la journée. Et puis j’aime bien cette ville et cela faisait longtemps que je n’étais pas venu. J’avais déjà joué à Saint-Etienne, mais pas mon spectacle.

On vous voit actuellement sur scène et à la télévision , c’est quoi votre « kif » ? Ce qui m’est fait le plus « kifer » c’est la scène. C’est cela mon vrai métier, c’est d’être sur scène devant des vrais gens. « à la télé c’est pas des vrais gens » si, mais à la télévision je me rend pas compte des gens qui sont derrière leur TV, parce que l’on me dit qu’il y a 1 million virgule six qui regardent, moi je comprend même pas ce que cela veut dire, cela ne rentre même pas dans mon cerveau, mais les vrais gens ils sont autour sur le plateau. Moi je m’occupe de Maïténa, de machin de truc, du public.

La dernière question, aujourd’hui vous avez encore un rêve fou ? oh ouai, ben oui, j’en ai pleins des rêves fous, je voudrais aller sur la lune, je voudrais voler, je voudrais coucher avec Nicole Kidman, « petit joueur », (rires) je crois d’ailleurs que Nicole est souvent à Saint-Etienne, elle a une résidence secondaire. Non, j’aimerai beaucoup faire du cinéma, et puis il y a des gens avec qui j’aimerai beaucoup travailler, j’aimerai beaucoup travailler avec Muriel Robin, par exemple, elle est venue voir mon spectacle. « le cinéma ça va venir » croisez les doigts Gilles.

rencontre du 15 Février 2015

Partager cet article :

lestephanoisC Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *