Rendez-vous avec Evelyne Thomas

Si elle n’a jamais mis les pieds à Saint-Etienne, en cette fin Avril 2016, j’avais rendez-vous sur le plateau de “C’est mon choix”. J’avais déjà eu des contacts avec la télévision en 2011, tout d’abord avec une approche de TF1 pour « premier amour » mais mes premières amours étaient toutes mariées…Ensuite un projet bien avancé avec M6 et finalement la chaine n’a pas validé…

 

Avant de prendre le TGV mercredi dernier à la gare de Châteaucreux à 12 h 13 avec comme direction la gare de Lyon à Paris, il y a eu de nombreux coups de téléphone, d’échange de photos, de discussions pour convaincre l’ami Serge « Le Poulpe » de faire le chemin avec moi…

Tout avait commencé le lundi soir par un message Facebook, me demandant si j’étais intéressé pour faire l’émission « C’est mon choix », depuis le temps que l’on me disait que j’avais un look de « plouc » cela allait enfin pour un fois servir à quelque chose…

Valise en main, casquette sur la tête, nous avons tout d’abord eu l’honneur d’avoir un chauffeur qui nous attendaient sur le quai, quel effet de voir une personne qui tient une pancarte avec son nom inscrit dessus. Puis direction Aubervilliers pour découvrir les studios, en passant par les rues de Paris. Il était déjà 16 h et mes presque 100 kilos commençait à réclamer famine, aucun soucis, nous avons été accueillis comme des rois, boissons et gâteaux à volontés, et des gens aux petits soins pour nous, pendant que nous découvrions les autres invités sur le sujet en loge, Guillaume qui m’avait recruté étant un supporter de l’OL, le premier débat était lancé…JOUR J

C’est vers 18 h environ que nous sommes allés en studio, installation des micros, retouche maquillage, et comme j’étais le dernier à rentrer sur le plateau, je sentais peu à peu cette pression qui pourtant met inconnue, mais pour une fois j’étais un peu stressé. Et finalement mon tour arrive, premier chose aller faire la bise à Evelyne, puis c’est parti les anecdotes et les réponses aux questions, et voila pas le temps de continuer le show c’est déjà fini l’enregistrement pour la première partie. Pris en main par un coiffeur pour une teinture, puis deux stylistes avec l’idée de me transformer en James Bond…stéphanois, puis retour sur le plateau pour enregistrer la deuxième partie, et encore une fois attendre derrière le fameux miroir récalcitrant lui aussi à mon image.

Allez c’est à moi dernière occasion de faire le show, et première réaction dans les yeux d’Evelyne et du public, des dames me font des signes avec le pouce levé, et je repars dans les jeux de mots avec Evelyne jusqu’a ce que ce miroir ce bloque, je me suis dit on est bon pour le zapping, avec Evelyne écroulé dans une fauteuil morte de rire. Malheureusement au final beaucoup de choses coupées au montage, le jeu de la télévision, on termine la séquence avec un dialogue en « franglais » et tout doucement toutes les lumières se coupent.

Il est 23 h, à priori tous les gens de la production sont satisfait de ma prestation, le regard de beaucoup à changé et c’est amusant, finalement en 2016 l’apparence est le moteur de cette société, l’habit fait bien le moine, le taxi nous attends pour aller faire dodo, demain aux aurores le TGV pour Sainté nous attends. Il me reste plus qu’a attendre la diffusion de l’émission sur Chérie 25 pour voir le résultat final, je ne crains pas les commentaires car depuis le temps je suis blindé, et j’ai vécu une expérience extraordinaire, je pensais pas en 1996 quand j’ai fait mon BTS Audiovisuel au Puy en Velay, voir un jour l’envers du décor.

Et le Stéphanois à la Casquette est redevenu Gilles Charles et qu’avant de quitter Evelyne Thomas, droit dans les yeux elle m’a dit : la casquette c’est fini, j’ai donc du lui faire la promesse que j’allais essayer, et vu son insistance j’ai du dire OUI.

Partager cet article :

lestephanoisC Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *