Rendez-vous avec Jean-Christophe LAGARDE Président de l’UDI

“Rendez-vous avec” aime la politique et aime recevoir les politiques, pas encore assez important pour tous les faire venir en studio, je suis allé rencontrer Jean-Christophe Lagarde Président de l’UDI qui était de passage à la Talaudière pour  l’université de rentrée de l’UDI.

Maire de Drancy depuis 2001 et député de la 5e circonscription de la Seine-Saint-Denis depuis 2002. Il rejoint en septembre 2012 l’Union des démocrates et indépendants (UDI), lancée par Jean-Louis Borloo. Il est élu président de ce parti le 13 novembre 2014.

Voici un extrait de notre rencontre lors de l’université de rentrée régionale, organisée par la fédération de la Loire. En diffusion sur Loire Fm  (VENDREDI 7 OCTOBRE A 19 H 10 et LUNDI 10 à 6 H 30, 7 H 30, 8 H30 et 12 H 10) et sera ensuite sur youtube et sur la page Facebook, pour ecouter l’emission sur Loire FM 100.9 dans le monde entier voici le lien http://tunein.com/radio/Loire-FM-1009-s6578/..

 

Quel est votre vision de Saint-Etienne et de la région stéphanoise, vue de Paris et d’un peu plus loin  ?
La ville de Saint-Etienne, non pas comme Parisien, moi je suis banlieusard, mais c’est d’abord dans mon enfance, évidemment les verts, c’est de loin je parle dans le temps du souvenir que j’en ai.
C’est Manufrance qu’une grève irresponsable à fait fermer, pour sauver quelques centaines d’emplois, on en a détruit des milliers. C’est une ville qui a beaucoup souffert de sa désindustrialisation, mais qui a su repartir de l’avant. C’est aussi la démonstration finalement que la vie économique, la vie d’un territoire, elle n’est pas linéaire, il peut y avoir à un moment donné des difficultés, il faut trouver de nouvelles solutions, ce n’est pas avec les réponses d’hier que l’on répond au monde d’aujourd’hui.
Si Saint-Etienne avait voulu poursuivre uniquement dans la voie qui était la sienne, économiquement dans les filières qui étaient les siennes, elle n’aurait pas pu redémarrer.
En réalité la vie économique, la vie sociale, elle se réinvente tout le temps, et nous devons regagner de la mobilité dans nos esprits. Il y a des choses qui marchent bien aujourd’hui, elles marcheront peut-être moins bien demain ?
Et nous devons déjà réfléchir a ce qui va marcher demain pour justement ne pas connaitre des creux de la vague, comme Saint-Etienne l’a connue.

 

Partager cet article :

lestephanoisC Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *