Stéphane HEYRAUD Maire de Bourg-Argental

Retour de la politique et du soleil dans “Rendez-vous avec” puisque cette semaine c’est le maire de Bourg-Argental et président de la Communauté de Communes des Monts du Pilat, de puis fin 2015 le conseiller regional d’opposition : Stéphane Heyraud qui était l’invite de notre rendez vous de la fin de semaine, ce rendez vous s’enracine dans le monde stéphanois et dans le monde internet. Cette nouvelle émission sera diffusée ce jeudi 17 mars à 18 h et rediffusée le vendredi à 11 h elle sera ensuite sur youtube, pour ecouter l’emission sur Loire FM 100.9 dans le monde entier voici le lien http://tunein.com/radio/Loire-FM-1009-s6578/..

J’avais déjà rencontré M. Heyraud le 31 Mai 2014 pour le site “Le stéphanois à la Casquette” :

Bourg-Argental qui se trouve à 28 km de Saint-Étienne et à 15 km d’Annonay (Ardèche), en 2011, la commune comptait 2 984 habitants. 30 ans depuis quelques jours, né à Saint-Etienne, juriste spécialisé en droit de l’entreprise et réélu pour un second mandat au 1er tour nous nous étions promis de nous revoir, c’est maintenant chose faite, et comme d’habitude c’est à son tour d’avoir accepté de répondre à quelques questions au citoyen lambda que je suis.

Comment est né votre engagement politique ? C’est plus un engagement associatif, à la fois à l’université ou à Bourg-Argental, ou je me suis impliqué dans différentes associations de la commune et puis l’envie de s’impliquer un peu plus, moi je fait partie de ceux qui refusons l’injustice. Je fais parti de ceux qui n’aiment pas trop être pris pour un « con » et cela forge une envie de s’impliquer. En sachant que l’on ne peut faire changer le système que de l’intérieur. A coté de cette volonté personnelle, il y a la façon dont j’ai pu à B.A. fédérer un certain nombre d’acteurs, et de partenaires, des gens aussi très impliquer sur la commune et cela m’a permis de pouvoir dès 2008 proposer une liste. Je ne suis pas encarté.

Plus jeune Maire de la Loire en 2008, es-ce difficile de gérer une commune ? Ce n’est pas l’âge qui fait la difficulté, c’est les problématiques de la commune, qui font plus ou moins la difficulté que l’on a. Moi j’ai la chance d’avoir autour de moi une équipe de gens volontaire, qui m’accompagne sur l’ensemble des dossiers. D’ailleurs en 2014 je suis reparti avec le même exécutif, quasiment, cela prouve à la fois leurs implications, à mes cotés pour administrer et diriger cette ville. C’est forcément difficile, en fonction des problématiques que nous avons, nous avions en 2008, lors de notre arrivée des problématiques, sur les finances, la gestion du personnel et un certains nombre de dossiers sur lesquels il faut constamment se battre, mais c’est pas plus difficile à 23 ans qu’à 75 ans.

Réélu au 1er tour en 2014, l’excuse Hollande n’est donc pas valable chez vous ? Je vais faire par étape, élu dès le 1er tour, dès lors que dans une commune de plus de 1000 habitants, il n’y a que 2 listes en présence, sauf égalité parfaite des voix, on est forcément élu au 1er tour. Moi je suis plutôt quelqu’un de centriste, centre gauche, je n’ai pas fait de campagne politique, bien qu’il y ait une candidature adverse soutenue par les dignitaires de l’UMP face à moi. J’ai tout fait sauf une campagne politique dans le sens ou sur une commune de 3000 habitants, ce sont d’avantage les personnes qui priment sur l’étiquette politique. Je crois avoir pu rassembler des gens qui ne sont pas forcément tous de ma sensibilité, mais qui avaient a cœur d’accompagner leur ville, leur territoire, de défendre un certain nombre de projets. Qui sont plus sociaux, des questions de santé, d’éducation, des actions en matière économique, j’ai moi dans la précédente mandature occupé à la communauté de commune des responsabilités sur ce domaine la. Il y avait donc l’envie de les continuer, c’est plus une campagne de projets, à la fois le bilan et les projets et donc la circonstance nationale, n’a pas eu de prise à Bourg-Argental. Je cumul ma fonction, forcement liée au mandat municipal, puisque depuis le 22 avril dernier je suis président de la communauté de communes des Monts du Pilat. Je ne vise depuis le début de mon engagement aucun siège.

Quel est votre analyse des résultats aux dernières élections européenne ? C’est vrai que c’est assez déconcertant, à la fois parce qu’il place le front national en tête, c’est toujours inquiétant et d’autant plus quand cela vient de l’extrême droite. En même temps il faut relativiser assez rapidement, car c’est à peine plus 40 % de participation. C’est une sérieuse claque à l’échelon national ou quelques soit les courants, c’est encore plus vrai pour le PS cette fois ci, mais c’est vrai aussi pour des partis de gouvernements, on prend les gens pour des cons, il ne faut pas s’étonner ensuite que l’on est à la fois une montée des extrêmes, et surtout une très faible participation aux élections. Il faut que cela serve d’électrochoc, j’ai pas le sentiment que cela est été bien reçu par nos gouvernants. Nous avons une inflation de normes, de décisions à appliquer localement, cela devient une usine à gaz. C’est comme la réforme des rythmes, qui s’impose à nous sans la totalité des financement qui sont liée, c’est constamment. On nous demande plus d’efforts, toujours plus de choses à faire, et à un moment cela devient vraiment infernal.

Si vous aviez un rêve fou pour Bourg-Argental se serait lequel ? Vous m’avez dit tout à l’heure que je suis sur le terrain, les pieds sur terre c’est difficile d’avoir des rêves fous, on a des rêves, puisque l’on recherche toujours l’idéal, sans jamais l’atteindre finalement. Le rêve c’est que les gens continuent de bien y vivre, d’avoir une population qui à plaisir à vivre à Bourg-Argental, y développer un peu plus l’économie, on aspire tous quand on est en responsabilité à faire en sorte, non seulement que l’on pérennise les emplois, mais éventuellement en créer de nouveaux. Par les temps qui courent je pense que créer de l’emploi, sur le territoire c’est déjà un rêve fou.

 

Partager cet article :

lestephanoisC Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *