Françoise Chapelon et Christine Ponson-Falcy nous “EN livres” …

Toujours heureux d’accueillir de nouveaux invités dans les studios de LOIRE FM 100.9, pour 2016 entre politique et culture, c’est deux auteurs, deux femmes qui écrivent, qui sont venus au micro. Une émission qui sera diffusée en Janvier 2016, avec Françoise Chapelon et Christine Ponson-Falcy. Je les avaient déjà rencontrés pour le site www.lestephanoisalacasquette.fr, voici quelques extraits avant d’ecouter l’émission de radio.

 

Christine Ponson-Falcy :

Il est amusant de découvrir un livre sur la naissance de la ville de Lyon, surtout écrit par une stéphanoise. Pendant que la Gaule est occupée, que Jules César est assassiné, son vieil ami, Muniatus Plancus est contraint de déplacer ses vétérans fixés à Vienne, ce qui l’amène à fonder une nouvelle cité : LUGDUNUM.
Fondée officiellement en 43 av. J.-C, les Romains établissent leur colonie au sommet de la colline de Fourvière, mais la cité va largement déborder du site initial. C’est seulement 2058 ans après aproximativement, que j’ai rencontré l’auteur du livre « Les missions délicates de Muniatus Plancus » le sixième ouvrage de Christine Ponson-Falcy, sorti il y a quelques jours.

Christine est auteur depuis une dizaine d’année, mais surtout monitrice auto-école. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages, publié dans la région par « Osmoz » et « la clé du chemin ». Ce dernier ouvrage n’était à la base pas prévu pour être publié, Christine avait commencée à l’écrire il y a certains temps, et ses lecteurs habituels avaient très envie de le voir terminé, il a donc fallut du temps pour écrire le mot fin.

Par envie de transmettre, aussi bien par son auto-école que par l’écriture, tout commence par hasard, lectrice depuis toujours, mais complexée par ses fautes d’orthographes, pendant très longtemps elle n’ose pas écrire de peur de paraître prétentieuse, c’est lors d’un voyage en Bretagne, en 2000 pour la Toussaint en pleine tempête enfermée dans une petite maison. Ne voyant pas une âme qui vive, elle aperçoit qu’au travers d’une fenêtre, un petit rideau se soulever, lui vient cette réflexion, il pourrait y avoir un meurtre que personne ne bougerait…Pour rompre l’ennuie elle se décide à le mettre en mots et en histoire. Trois semaines après elle tenait son premier manuscrit, elle le fait lire autour d’elle pour savoir la valeur qu’il pouvait avoir, et après avoir contactée plusieurs éditeurs, un la re-contact pour lui faire part de son intérêt. Sa qualité littéraire était reconnue, début d’une grande carrière…

L’histoire de Muniatus Plancus, pour les stéphanois, ceux qui ne connaissent pas forcément l’histoire de Lyon, est le fondateur de la cité. Lugdunum a été fondé en temps de guerre, pour occuper les généraux et éviter que ceux ci passent à l’ennemie, Muniatus est un personnage passionnant, le politicien par excellence, changeant de bord suivant les opportunités, il trahie quand cela l’arrange puis revient avec les vents, un récit qui commence à la mort de César, et se termine à la naissance de Lyon pour ce premier tome. Un trajet de la mort de César à tous les personnages de l’époque, de Marc-Antoine à Auguste, de Cicéron et bien sur Plancus. L’histoire d’une guerre civile destinée à connaitre l’après de l’assassinat de César, ou le testament de César ne correspondait pas aux volontés de ces ennemis. Une époque méconnue et passionnante de la fondation de Lugdunum, comment et par qui, Muniatus Plancus, général et ami de César, qui ensuite est parti avec Marc-Antoine en Égypte, ou il aurait également tenté de séduire Cléopâtre. Un homme qui aimait bien mangé et bien boire entre autre, et qui mourut à plus de 70 ans donc très vieux pour l’époque.

Un livre à commander à Christine directement : c.ponsonfalcy@gmail.com et sur différents salons régionaux.

Françoise Chapelon :

C’est chez nos amies de la librairie « Des livres et vous » à Rive-de-Gier que je suis allé rencontrer Françoise Chapelon qui dédicaçait son premier roman « Dors, mon ange ». Ancienne enseignante en Anglais et poussée par la volonté d’écrire, Françoise est originaire de la vallée du Gier, la vraie question pour elle, était d’écrire quoi ?
Au début à germé l’idée d’écrire des histoires pour enfants, car Françoise qui a 3 enfants a lu des histoires pendant des années à ses enfants, mais faute d’inspiration, c’est en lisant des polars et notamment Camilla Läckberg, écrivaine suédoise, auteur de romans policiers, c’est la révélation, c’est exactement le genre d’histoire qu’elle a envie d’écrire.

Pour ce premier roman sorti en février dernier, le temps d’écriture fut relativement court puisque Françoise à mis 3 mois, mais c’est un vrai travail d’enquête, puisqu’il a fallut faire des recherches, rencontrer les gendarmes pour avoir des renseignements concrets, pour un histoire qui se passe à Montbrison. Disponible dans toutes les librairies de la Loire, Françoise vous donne également rendez-vous en septembre à la fête du livre de Saint-Etienne, et aux ballades littéraires de Chamboeuf. Un second livre sortira en juillet prochain, la suite de « Dors, mon ange » puisque certaines questions sont soulevées, il y aura des réponses…

Une disparition inquiétante mobilise l’équipe de la Brigade de Recherches de Montbrison. Léa, adolescente de 17 ans, est introuvable. Si sa mère est rongée par l’inquiétude, son père ne paraît pas se faire beaucoup de souci pour sa fille avec laquelle, ce n’est un secret pour personne, il n’entretient pas de très bons rapports. L’adjudante Camille Lorset revient vivre dans la ville où elle a grandi et espère bien parvenir à panser ses propres blessures d’enfant, mal cicatrisées. Lorsqu’elle se voit confier l’affaire, elle ne se doute pas encore que celle-ci va l’entraîner jusque dans les tréfonds de l’âme humaine. Et si cette disparition n’était que la partie apparente d’un bien macabre scénario ?

Pour ecouter en Direct http://tunein.com/radio/Loire-FM-1009-s6578/ ou sur la chaine Youtube du Stéphanois à la Casquette.

 

 

 

 

 

Partager cet article :

Auteur de l’article : lestephanoisC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *