Eric BERLIVET Maire de Roche la Molière

Premier Maire a avoir accepté l’invitation pour faire l’émission “Rendez-vous avec le Stéphanois à la Casquette”, j’avais rencontré M. Eric Berlivet à plusieurs reprises ces dernières années, je vais pas dire que l’on se connait bien mais il fait parti de ces gens qui tiennent leur parole et la liste étant si courte que je tiens à le souligner et le remercier, je suis un homme de parole et de geste. J’avais intérrogé Eric Berlivet l’an dernier juste avant les élections municipales, voici les extraits de cette rencontre du Mercredi 5 février 2014.

Eric Berlivet est né en 1972, il habite à Roche-la-Molière dans le quartier Beaulieu. Père de quatre enfants, sa compagne est courtier en assurance. Après une formation technique puis commerciale, il a toujours travaillé dans le « privé ». Créateur de son entreprise sur Saint-Étienne (Superette, boulangerie, pâtisserie) en créant 9 emplois. Durant cette activité, président de la FASCAPS (fédération des commerçants de Saint-Étienne) et délégué économique de la Chambre de commerce de Saint-Étienne. Après la vente de son commerce, retour à l’école, pour passer un Master (niveau 1) entrepreneur de l’économie sociale et solidaire à l’IRUP (institut régional universitaire polytechnique) de Saint-Étienne. Employé pour les syndicats de l’Artisanat (CAPEB – UPA) avec pour objectif de promouvoir et développer l’Artisanat dans notre région par des actions concrètes comme l’organisation du Salon de l’Artisanat en Rhône-Alpes par exemple. Puis, directeur de la fédération Familles Rurales Loire.

Comment est né votre engagement politique ? Je dirais plutôt comment est né mon engagement militant, c’est pas politique c’est militant. Dans le monde associatif depuis l’âge de 8 – 9 ans, j’ai baigné dans le monde de l’association mon père travaillais dans la diffusion de livre, il a également créé une maison d’Édition en 1985 (éditions des traboules) il a aussi créé le centre social à Brignais dans le Rhône et le festival de la Bulle d’Or, mon grand-père Pierre VERNAY m’a donné le goût de la politique, dès l’âge de 11 ans, j’allais avec lui, posé des affiches et distribuer des tracts (il était un des acteurs du PS du Rhône dans les années 60 avec Jean-Jack Queyranne, Charles Hernu, etc. …Candidat en 2008 aux élections cantonales (Canton de SAINT-ETIENNE-NORD-OUEST-2) j’ai réalisé un score de 13.33 % derrières les candidats UMP et PS. J’ai toujours de nombreux engagements associatifs, depuis mon plus jeune âge. J’ai l’ADN de l’engagement pour l’intérêt collectif.

A quel moment dans votre parcours avez vous eu l’envie de devenir Maire et comment avez vous été désigné ? Ce n’est pas une envie, mais comme on est responsable d’une association, ou d’un collectif. Nous étions un groupe à présenter un projet pour Roche-la-Molière, cela c’est fait naturellement je n’ai pas cherché à postuler pour un poste. Nous présentons un projet, je suis le représentant pour le collectif.

Si en mars prochain vous êtes élu quel est votre projet ? La première des choses c’est de mettre tous les acteurs du territoire, de Roche-la-Molière, autour d’une table. Les associations, les entreprises, les commerçants, les artisans, par corporation, sous forme collective pour mettre en application le projet que nous avons envie de faire pour la commune. Mais également tous les salariés de la commune, tous les partenaires, c’est six mois de concertation, de rencontres et faire un audit des moyens et financier de la collectivité pour conforter notre projet. Le projet sera divulguer dans quelques jours, avec de nombreuses idées innovantes. Le programme complet et détaillé sera distribué dans les boites aux lettres. Des engagements et des propositions qui tiennent comptes de la fiscalité, on ne veut pas augmenter les impôts, c’est notre objectif numéro 1, et qui tiens compte de la réalité du terrain et des possibilités d’action pour la commune. On ne veut pas dépenser l’argent que nous n’avons pas. Gérer en bon père de famille.

Si vous aviez un rêve fou pour Roche-la-Molière ce serait lequel ? L’intérêt des gens de se sentir bien dans la commune, c’est un rêve qu’il faut que l’on conforte car on est bien à Roche-la-Molière, il y a pleins de bonnes choses qui ont été faites, d’ailleurs je salue Marie-Hélène Sauzéa, qui s’est engagée pendant 25 ans, comme militante pour faire avancer la commune, je salue son engagement. Maintenant on va faire des propositions pour élargir le champ d’action, il y a des choses qui ont été oubliés, ou il n’y avait pas forcément les compétences ou les convictions pour le faire. On va être un complément de développement, économique, culturel, associatif. Beaucoup de choses ont été faites pour le social, Mme le maire a rendu services a pas mal de gens, nous on veut être le complément d’action sur tous les autres plans qui ont été un petit peu oubliés. Le rêve fou c’est d’arriver à créer un événement qui soit fédérateur, ou l’on puisse retrouver toutes les associations, tous les acteurs économique, politique dans un projet commun qui soit un événement majeur sur la commune et qui donne une lumière, qui crée un événement fédérateur et puissant. Y a des idées…

 

 Pour ecouter en Direct http://tunein.com/radio/Loire-FM-1009-s6578/ ou sur la chaine Youtube du Stéphanois à la Casquette.

 

 

Partager cet article :

lestephanoisC Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *