1 milliard en Auvergne-Rhône-Alpes pourrait être réinjectés directement dans l’économie de proximité

Près de 9 milliards d’euros pourraient être réinjectés directement dans l’économie de proximité, 1 milliard pour Auvergne-Rhône-Alpes.

Près de 9 milliards d’euros pourraient être réinjectés directement dans l’économie de proximité, 1 milliard pour Auvergne-Rhône-Alpes.

L’U2P invite les Français à soutenir leurs commerces et services de proximité, et à faire appel à eux dans leurs préparatifs de Noël : repas, sapin, cadeaux et jouets, décorations, tenue et coiffure de fête… Autant d’opportunités de soutenir les entreprises qui ont particulièrement souffert en 2020.

Acheter près de chez soi c’est faire vivre l’artisanat, le commerce de proximité et les savoir-faire, c’est choisir la qualité et le conseil sur-mesure, tout en contribuant à maintenir l’activité dans les centres-bourgs et centres-villes.

Les Français ne s’y trompent d’ailleurs pas : lors d’une récente étude Yougov* pour l’U2P, ils étaient plus de 7 sur 10 à affirmer avoir l’intention de faire leurs courses de Noël dans des commerces de quartier, s’ils en avaient la possibilité. Ils ont confiance dans la capacité des artisans et commerçants à faire respecter les gestes barrières : seuls 7% des Français ont l’impression de mettre leur santé en danger en se rendant dans les commerces de proximité, soit 40 points de moins que dans les grandes surfaces*.

Préparer les fêtes près de chez soi peut avoir un impact économique majeur. Si chacun des 29 millions de foyers Français** oriente la moitié de son budget de 603 € *** consacré aux fêtes vers la consommation de proximité,  c’est près de 9 milliards d’euros qui pourraient être réinjectés dans l’économie de proximité, et au service de la vie dans nos territoires, soit près de 1 milliard pour la région Auvergne-Rhône-Alpes ( plus de 3,5 millions de foyers).

« Pour de nombreux commerces et services désormais rouverts, la période des fêtes représente une bouffée d’oxygène après les grandes difficultés rencontrées en 2020. Nous n’oublions cependant pas les stations de ski et les bars et restaurants, qui eux restent fermés pour le moment – et les dernières annonces du Gouvernement ne nous ont pas rassurés. Il est pourtant urgent de trouver un protocole satisfaisant qui leur permette de rouvrir leurs portes tout en assurant la sécurité sanitaire des clients et salariés, sans quoi de nombreux établissements fermeront leurs portes définitivement en 2021. Nous appelons les pouvoirs publics à accélérer sur ce point », déclare Laurent Munerot, Président de l’U2P Nationale.